Accident d’un bus a Mbadjini est Deux morts plusieurs blessés

Deux personnes sont mortes à la suite de l’accident de circulation survenu lundi matin sur la route menant à Ouzioini dans le sud ouest de la Grande-Comore. L’une des victimes a été tuée sur le coup alors que l’autre est décédé à l’hopital El-Maarouf.

Tôt ce matin, un bus de transport de la région de Mbadjini est, a quitté le village de Nkurani vers 5 heures du matin transportant 25 passagers. Arrivé dans un virage tout près de l’hôpital d’Ouzioini, Jimmy, le chauffeur, aurait perdu le frein, selon inspecteur Mmadi Msaidié, passager d’un autre bus derrière celui de Jimmy, et parmi les premières personnes à porter secours aux victimes. Le chauffeur aurait tenté d’immobiliser sa navette sur les bois après avoir remarqué que le frein ne tenait plus.

Le bus a cogné de plein fouet et de tout son poids les arbres. Le choc était insupportable. Bilan : le sergent-chef AND Saandi Mmadi est mort sur le coup. Les blessés ont été évacués à l’hôpital d’Ouzioini avant d’être reconduits à El-Maroouf. Certains temoins regrettent qu’à l’hopital de Ouzioini y avait personne parmi le personnel médical.

Arrivée à El-Marouf, Damir, un jeune homme âgé d’une trentaine d’années, originaire de Nkurani-Ya-Sima, et qui était admis au pôle Cheikh Khalifa a succombé à ses blessures vers 11 heures. Il faut noter que les familles des victimes n’étaient pas seules à l’hôpital

El-Maarouf. Des politiques étaient là pour tenter de leur apporter du reconfort, Me Larifou, le leader du parti Ridja, Kiki président du parti Orange et bien d’autres. « Je suis venu ici porter secours aux victime. J’ai demandé aux médecins s’il y avait un blessé grave, mais ils ont répondu que non. Mais si jamais il y en avait, nous aurions envisagé de les envoyer se soigner ailleurs ». Même intention pour Kiki, une pile d’ordonnance à la main, il dit vouloir aider les gens et se défend de politiser l’accident. «En ce qui me concerne, je suis là pour aider les gens en difficulté. C’est humanitaire ce que je fais, et non politique », a-t-il dit.
T Maecha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *