Deux salons VIP privés à l’aéroport de Hahaya

Deux salons VIP privés ouvriront ses portes, dans les prochains jours, à l’Aéroport International Prince Saïd Ibrahim (AIMPSI). L’annonce a été faite, lundi 15 juin, par Fatima Saïd Issilam, directrice générale de Karibou Conseils et Services International (K-CSI) à laquelle l’AIMPSI a confié l’exploitation de ces salons.
«Comme vous le savez, notre aéroport est la porte d’entrée et la vitrine de notre pays. C’est la raison pour laquelle il fallait un cadre adéquat réservé aux hommes d’affaires et aux investisseurs leur permettant de se sentir rois et de gagner du temps, en bénéficiant d’une attention toute particulière, pour ne pas avoir à se soucier des petits détails du voyage et arriver en toute sérénité à destination, à travers des prestations de qualité», a avancé Fatima Saïd Issilam.
Avec l’ouverture de ses salons VIP privés, selon la directrice, les opérateurs économiques, chefs d’entreprises, leaders d’opinion, responsables politiques et autres passagers peuvent bénéficier à l’arrivée comme au départ d’un accueil et assistance au moment de l’enregistrement des bagages et des formalités auprès de la police et d’un accueil au salon VIP aménagé selon les normes internationales avec des services personnalisés. Dix jeunes comoriens qui ont déjà servi dans le secteur du tourisme vont assurer le fonctionnement des salons. «Nous avons sélectionné dix jeunes expérimentés pour commencer, mais nous comptons recruter jusqu’à trente employés», a dit Mme Saïd Issilam.
Selon l’ambassadeur Mohamed Ali Dia, directeur général du protocole d’Etat, l’ouverture de ces salons privés n’empêche pas le fonctionnement du salon d’honneur géré par le ministère des Relations extérieures (Mirex). «Le salon d’honneur continue d’accueillir les autorités locales et les diplomates accrédités aux Comores qui sont inscrits sur une liste arrêtée par un décret. Toute personne qui non accréditée qui souhaiterait se rendre au salon VIP doit désormais contacter le responsable des salons VIP privés de l’AIMPSI», a noté l’ambassadeur Dia tout en soulignant que ces salons privés existent dans tous les aéroports internationaux du monde entier.
Fatima Saïd Issilam a dix ans d’expériences auprès des compagnies aériennes Air Afrique et Air Sénégal International avant de décider de voler de ses propres ailes en créant sa propre structure et participer ainsi au développement économique et social des Comores.
JOSY AICHA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *