Électrification solaire à Mohéli : la société ADC dénonce le non-respect des règles des marchés publics

Dans un courrier adressé, le 20 février dernier, à l’autorité nationale de régulation des marchés publics, le directeur de la société ADC (Automatisme Distribution Comores) se dit surpris de s’apercevoir que l’attribution du marché est en train de se faire en violation des règles en vigueur en Union des Comores. Et ce malgré l’appel d’offre internationale lancée il y a quelques mois par le projet PEPM financé par l’Union européenne.

« J’ai été désagréablement surpris d’apprendre que vous n’avez pas participé ni à l’ouverture ni à l’évaluation (des dossiers) », écrit M Paul MLANAO, directeur général de la société ADC et membre du consortium Anstantys System et ADC (2A) avant de rappeler qu’il a soumissionné dans ce marché après avoir estimé que « les règles de l’art allaient être rigoureusement observées, en particulier celles relatives à l’expérience, à la compétence technique et à la capacité financière ».

Le directeur de l’ADC voit dans l’attribution de ce marché de plusieurs dizaines de millions de francs un « fiasco » après avoir constaté que l’autorité des marchés publics, organe « habilité à surveiller un tel processus a été complétement ignoré ». Par ailleurs, M. MLANAO dit avoir été informé par des sources internes de la Ma-mwe que l’appel d’offre a été lancée « pour masquer un marché déjà arrangé d’avance entre copains ».

Dans ce courrier dont nous avons pu obtenir une copie, le directeur d’ADC déplore que l’Etat comorien « déploie tant d’énergie pour mettre en place des organes de lutte contre la corruption si au final le résultat doit toujours se traduire en un fiasco ». Il menace par ailleurs de porter l’affaire en justice si l’autorité de régulation « ne joue pas son rôle pour faire la lumière sur cette affaire ». « Comment veut-on gérer dans l’opacité l’argent du contribuable européen », interroge M. Mlanao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *